Quatuor Transactions : Les 5 critères clés des acquéreurs d'exploitations agricoles en France - Quatuor Transactions - Actualités - Quatuor Transactions Exploitation Agricole bordeaux , Exploitation Agricole la roche sur yon , Exploitation Agricole nantes , Exploitation Agricole quimper , Exploitation Agricole saint brieuc , Exploitation Agricole rennes Exploitation Agricole - Château, Domaine agricole, Domaine forestier, Manoir,

Les 5 critères clés des acquéreurs d'exploitations agricoles en France

Partager sur :

 

 

 

 

L'acquisition d'une exploitation représente souvent un moment crucial dans le plan de carrière d'un agriculteur ou d'un investisseur. Forts de nos 20 années d'expérience dans l'accompagnement des agriculteurs pour leurs démarches d’installation, nous avons observé de près les tendances et les besoins des acquéreurs. Lorsque des clients nous sollicitent pour trouver la propriété agricole idéale, nous comprenons l'importance de cerner précisément leurs critères. C’est pour cette raison que nous proposons systématiquement un entretien personnalisé en amont de tout projet. C’est notre métier de sélectionner l’exploitation qui correspond à un maximum de critères. Tout en gardant dans le coin de la tête que l’exploitation parfaite n’existe tout simplement pas ! Ces critères, qui peuvent varier en fonction du projet, jouent un rôle déterminant dans le processus de sélection. Dans cet article, nous examinerons en détail les cinq principaux critères que nous avons identifiés au fil des années, offrant ainsi un guide indispensable pour ceux qui envisagent un investissement dans le secteur agricole.

 

1 – La production recherchée : 

Laitière, viande bovine, cultures, ovins-caprins, équestre, maraichage, viticulture...tout est possible. En général, ce choix est d’abord guidé par l’attirance pour une production, que ce soit au travers de l’expérience familiale ou professionnelle, ou que cette production ait été découverte au cours du parcours de formation du candidat. Dans le cas d'une installation en association, l'objectif peut être de développer la production existante ou de diversifier l'activité en introduisant une nouvelle production sur le site.

Le métier d’agriculteur, que ce soit en élevage ou en cultures , est avant tout un métier de passionnés, métier assurant l’alimentation de l’ensemble des Français.

 

2 – La dimension de l’outil de production :

 

La recherche d'une exploitation agricole dépend de l'intention de faire de l'agriculture une activité principale ou secondaire. De plus, le nombre de personnes impliquées dans le projet est un facteur déterminant. Par exemple, un couple  d'agriculteurs souhaitant s'agrandir et installer un ou plusieurs enfants recherchera une exploitation de plus grande envergure qu’une personne désirant simplement étendre l'exploitation familiale existante.

La dimension des exploitations a eu tendance à augmenter ces dernières années. Le paramètre humain devient très important. La gestion de personnel le cas échéant demande des compétences particulières.

 

3 – La localisation géographique

 

La localisation géographique est souvent un critère crucial pour plusieurs raisons. Les candidats à l'installation ont souvent le désir de rester dans leur région, département d'origine ou de s'en rapprocher après une période d'éloignement. Cela leur permet généralement de maintenir leurs liens familiaux tout en ayant une connaissance approfondie de leur environnement et des acteurs locaux impliqués dans le projet. Cependant, pour certains, la possibilité de changer de région, voire de pays, peut être un facteur déterminant pour explorer de nouvelles opportunités, surtout si leur région actuelle ne répond plus à leurs besoins. Il faut parfois relativiser ce critère du fait du développement des transports à grande vitesse  qui « rapprochent » les régions.

Un accès facilité aux services et commerces est souvent un plus, ceci afin d’allier la vie professionnelle et la vie privée et d'offrir un cadre de vie agréable.

 

4 – L’aspect financier du projet

 

C'est souvent le point déterminant. L’autofinancement est essentiel ; il peut être difficile de monter un projet sans car les banques y sont sensibles. Ce financement peut venir de différentes sources : aides de la famille ou de partenaires, argent mis de côté, vente de biens privés ou d'une exploitation précédente, récupération de parts sociales lorsque l'on quitte une structure sociétaire... La rentabilité de la structure est aussi essentielle et est illustrée notamment par l'Excédent Brut d'Exploitation que pourra dégager l'entreprise (variable selon la production, la structure de l'exploitation, l'âge des bâtiments et du matériel...). Le prix de vente est également déterminant : il va être étudié par l'acheteur et ses partenaires (banque, centre de gestion...) en fonction du marché, mais aussi de ses capacités financières (apport, rentabilité).

La réussite d’une transmission nécessite la rencontre et l’accord entre un vendeur et un porteur de projet. Un prix de vente mal positionné va nécessairement avoir un impact sur les porteurs de projet.

 

5 – L’environnement au sens large

 

L'agencement de l'exploitation et les équipements peuvent être des critères essentiels selon le projet : des bâtiments fonctionnels, des équipements précis (logettes ou non, robot de traite...), les chemins d'accès aux pâtures, la structure du foncier avec des parcelles de bonne taille, la présence ou non de points d'eau ou d'irrigation sur les terres... Il peut s'agir aussi de l'environnement proche : à titre d'exemple, la proximité des voisins peut être problématique s'il y a des nuisances olfactives ou des bruits excessifs. L'accessibilité du site est également importante : facilité d'accès du camion de collecte de lait ou des divers fournisseurs, proximité d'axes routiers si accueil ou vente à la ferme... Enfin, la présence de partenaires agricoles (CUMA, ETA, coopératives...) est essentielle.

 

Cette liste n’est pas exhaustive. Les critères de recherche sont bien sûr propres à chaque projet et à chaque agriculteur en fonction de son vécu et de ses attentes. Ils doivent être, dans tous les cas, bien étudiés avant de se lancer afin de mettre toutes les chances de son côté et d’éviter une perte de temps. En effet chaque être humain et donc chaque projet est unique. C’est pour cela qu’un entretien personnalisé avec un candidat est indispensable en amont de toute sélection de biens. Ceci permet de maximiser les chances de succès !

 

Laure Bruiant - Responsable projets acquéreurs